Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

accueil

Réduire la taille du texte Normaliser la taille du texte Grossir la taille du texte

La Place du Martroy, "Forum du Martrei" en 1209, où se tient la maison du bourreau et le gibet, est le principal lieu de Justice de l'abbaye de Saint-Père. Ses officiers rendent la Haute Justice dans "l'hôtel de la Crosse" au XIIème siècle. Ce dernier, qui sert également de refuge, est en partie concédé à des particuliers à la fin du XVIème siècle. Transformé en auberge au XVIIIème siècle, il est détruit en 1879 et remplacé par l'immeuble des Postes et Télégraphes. La place du Martroy est très fréquentée à cause du marché au Blé, du "Mystère de Saint-Barthélemy", et de la grande réputation de l'hôtellerie de la Galère. Charles Armand "peintre du Roy" décore les boiseries de la plus ancienne hôtellerie de Melun (XIVème siècle) en 1684. Malgré son agrandissement à la démolition des fortifications au XVIIIème siècle, l'hôtellerie de la Galère est vendue en 1853 et remplacée par le service des Omnibus et la Messagerie du Chemin de Fer, avant de devenir un immeuble d'habitation avec commerces au rez-de-chaussée. Le Mystère de Saint-Barthélemy, patron du faubourg voisin, était une représentation donnée pour la fête du Roi Louis XI. La tradition veut qu'en 1480, un dénommé Languille, qui figurait le saint en l'occasion, ait demandé grâce au bourreau au moment de représenter sa mort. Ses cris ont amené le public à lancer le "l'anguille crie avant qu'on ne l'écorche" rendu célèbre par Rabelais dans le Livre Premier de Gargantua (1535).

actualites

commerces

demarches

piscine

associations

marches