Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

accueil

Réduire la taille du texte Normaliser la taille du texte Grossir la taille du texte

Les "petites halles" situées à l'angle des actuelles rues Saint-Aspais et Carnot, sont concédées à l'abbaye de Saint-Père en 1141. Elles accueillent principalement les bouchers, alors que les étals de poissonniers et des vendeurs de volailles prennent place aux grandes halles, 2, rue au Lin, citées en 1178. Le marché au blé est installé au bout de l'actuelle rue Carnot, sur la place du Martroy. Au XVIIIème siècle, on y vend encore le blé, l'avoine et le seigle chaque samedi. Le marché au beurre est spécialisé dans la vente du beurre, des œufs, et de la volaille, celui de la rue de l'Archelet dans celle des légumes. Enfin, le marché de la rue des Cloches (maison du sonneur de la paroisse du XVème au XIXème siècle), appelée "rue du marché au fromage" en 1434 propose viandes et fromages. Le Brie devient très tôt une spécialité melunaise. Les vanniers de la rue de la Vannerie sont cités dès le XIVème siècle à Melun, et figurent encore sur le Cahier de doléances à la Révolution. La proximité de la Seine leur permettait de tremper l'osier. Les tonneliers sont établis rue Carnot ("rue de la Sarclerie au XIIIème siècle"). Leur activité est mentionnée dès le XIIème siècle, alors que les pentes de l'Almont et la rive droite de la Seine accueillent des vignes.

actualites

commerces

demarches

piscine

associations

marches