Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

L'église Saint-Barthélemy est mentionnée dès 1080. Outre le faubourg Saint-Barthélemy, elle dessert les villages de Voisenon et du Mée. En 1590, lors des guerres de religion, l'église et le faubourg sont incendiés par ordre du Gouverneur de Melun, le sieur de la Grange-le-Roy. Le clocher de l'église reconstruite entre-temps sert en 1755 de point géodésique à la triangulation réalisée pour l'établissement de la carte de la France par Cassini, puis pour celle servant à l'établissement du système métrique. En 1793, le culte cesse dans l'église. Les matériaux de la démolition décidée en 1807 servent à la restauration de la collégiale Notre-Dame. On conserve cependant le clocher, acheté par la Ville en 1835, qui est restauré en 1858. Après la réparation de la flèche, victime d'un sinistre en 1936, le clocher est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1946. Il est à nouveau restauré en 1999. La fontaine Saint-Barthélemy utilisée comme lavoir public, finalement désaffecté, appartenait à la toute proche abbaye de Saint-Père. Deux autres fontaines, attestées au Moyen-Age, existaient dans le quartier : la "fontaine de la Reine", vendue au XIXème siècle en raison de son débit trop faible pour l'alimentation de la ville, et la fontaine aux Cochons, démolie dans les années 1960 lors de la construction des immeubles de la rue de la Chasse.

actualites

commerces

demarches

piscine

associations

marches